Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Le Canada par le train

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Ligne chronologique

La Rébellion du Nord-Ouest

Louis Riel et ses partisans étaient conscients du fait qu'un nouveau chemin de fer stimulerait le développement, et amènerait des gens et des industries. Ils avaient nettement l'impression que le gouvernement ne tenait pas compte de leurs inquiétudes concernant l'arpentage des terres, les plans de colonisation massive de l'Ouest et la construction de chemins de fer. Au moment de la rébellion du Nord-Ouest en 1885, la patience de Riel et de ses partisans avait atteint ses limites.

La construction du Chemin de fer Canadien Pacifique (CFCP) a été retardée parce que le cabinet de John A. Macdonald refusait de débourser des fonds additionnels à cet égard. Mais quand la clameur publique s'est élevée contre Riel, particulièrement après les tueries du lac Frog, Macdonald a agit rapidement. Il a profité de l'occasion pour démontrer la nécessité du chemin de fer. Rassemblées à la hâte, les troupes ont effectué, à bord du CFCP, le voyage inconfortable qui menait vers la Saskatchewan. Les installations étaient inadéquates et les soldats, qui avaient dû parcourir à pied les distances qui séparaient les tronçons du réseau incomplet, avaient dû reprendre la marche en atteignant Qu'Appelle et Swift Current. Ils ont écrasé l'insurrection, justifiant ainsi l'octroi de nouveaux fonds au chemin de fer, ce qui a permis de l'achever. Par la suite, Macdonald a fait face à des critiques pour sa riposte à la rébellion et pour l'exécution subséquente de Riel.

Précédent | Suivant


Visitez le site Web ARCHIVÉE - Les trains du Canada : un site pour les enfants